Fondation RAVI : « Mission Zéro-Chômeur »
Formation en fabrication d'aliments pour volaille

Des bénéficiaires à l’école de la fabrication d’aliments pour volaille

126 0

Formation à la fabrication d’aliments pour volaille 

C’est la tradition à la Fondation RAVI : Avant le déploiement sur le terrain, les futurs entrepreneurs sont formés aux métiers auxquels ils postulent et bien plus. Les 2, 3 et 4 janvier, c’était autour des bénéficiaires dans le domaine de l’aviculture de renforcer leurs connaissances dans la fabrication d’aliments pour volaille.

Telle que voulu par les premiers responsables de la Fondation, l’année 2020 marque l’accélération des activités de l’organisation. La formation étant l’une de ses priorités, la première a débuté dès le 2 janvier et a regroupé, trois jours durant, des chefs d’entreprises, en devenir, venus de Ouagadougou, Poa et Koudougou dans la région Centre-Ouest. Les techniques de protocole alimentaire, de fabrication d’aliment pour volailles, de sante aviaire et aux techniques de commercialisation ont été enseignées à la dizaine de participants par l’expert en Aviculture, Noé P. KABORE.

Alliant théorie et pratique, les apprenants ont pu composer des aliments pour les poussins, les pondeuses et les poules locales. Ils ont également pu connaître, de façon pratique, les matières premières utilisées pour les besoins alimentaires, c’est-à-dire, le grossissement et la ponte des volailles. Ils ont en outre été formés à détection des maladies de la volaille et leur traitement.

Au sortir de cette formation, ce sont des bénéficiaires prêts à lancer leur activité qui repartent satisfaits de leurs acquis. La prochaine étape est le stage de perfectionnement encore appelé pratique laboratoire. Cette étape fait partie d’un processus à sept niveaux mis en place par la Fondation RAVI qui accompagne ses bénéficiaires jusqu’à ce qu’ils soient autonomes. Cela va du profilage métier jusqu’à la création du réseau de distribution en passant par la création d’entreprise, l’élaboration du plan d’affaire, la recherche de financement, etc. Appelé « le parcours du bénéficiaire », ce processus vise finalement à fabriquer de jeunes entrepreneurs qui se prennent en charge et en emploient d’autres.

5000 Entreprise avec 250 000 emplois générés

Formation à la fabrication d’aliments pour volaille

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *